Grandes cultures

Dans le Gers…

Le Gers est aujourd’hui, et de loin, le premier département en Grandes Cultures bio de France (plus de 800 céréaliers bio qui assurent plus de 10 % de la collecte nationale de céréales bio).

En Occitanie…

On ne serait mieux en parler qu’Interbio Occitanie… nous vous renvoyons donc vers leur site Internet

Technique Grandes cultures…

Nous travaillons depuis plus de 10ans à la mise en place d’essais terrain, de formations et de groupe d’échanges sur la production en Agriculture Biologique. Le travail d’accompagnement et de diffusion d’information technique se concrétise via la production de fiches techniques, de rencontres et de comptes rendus ainsi que la réalisation d’un Colloque annuel sur le partage de connaissances entre le monde des praticiens et de la Recherche.

Le travail technique que nous réalisons suit une forme d’idéalisme pragmatique qui pourrait se résumer de la manière suivante:

  • Rien ne remplace la pratique et l’observation
  • Un problème sans solution est un problème mal posé
  • Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin.

L’état d’esprit de travail se situe donc dans l’inclusivité et l’ouverture, dans la recherche de résilience et d’autonomie, le développement des savoir-faire en local, pour une maitrise toujours plus fine des risques face aux aléas climatiques qui s’intensifient.

Nous travaillons donc depuis 2010 sur les couverts végétaux et la diminution du travail du sol, notamment le labour. Depuis 2016, sur la thématique large de l’Agriculture Biologique de Conservation des sols (ABC). Une autre agriculture intensive est en construction… intensive en connaissances, en échanges, en essais, en fausses pistes, en photosynthèse, en remise en question, en mélanges, en rotation, en couverture, en macération, en étonnements… la liste est longue, passionnante et irrésistiblement vivante!

Structuration filière :

La filière est bien organisée autour d’OS maillant l’ensemble du territoire. AgriBio Union, Val de Gascogne, Qualisol, Gersicoop et Grain d’Oc sont les opérateurs coopératifs principaux. On assiste aussi au développement d’une multitude OS et de négoce indépendant avec le retour du nettoyage-triage-stockage à la ferme. Il y a également des structures plus au moins importantes de transformation pour l’alimentation humaine…

    • Transformation de Farine et semoule
    • Transformation décorticage
    • Transformation huile
    • transformation pâtes

Avec des producteurs à cheval sur le 65, le 32 et le 31, la SCIC l’Odyssée d’Engrain née en 2009, aujourd’hui avec son atelier établi à Cizos, est un belle exemple de production locavore, biologique qui a été accompagné par le GAB 65 et GABB32. Des pâtes bio sont fabriquées à partir de blé Poulard (variété ancienne cultivée dans le piémont Pyrénéen) et de petit épeautre dans un atelier de transformation  à Lannemezan.

Plus d’informations : site Internet de l’Odyssée d’Engrain

Projet Millet…

Notre association accompagne depuis fin 2017 un groupe d’agriculteurs sur la mise en place de production de millet pour sa valorisation en grain décortiqué. Ce millet est déjà en vente à l’épicerie bio et vagabonde du Kangourou.

Projet Maïs Population d’Astarac

Notre association a rejoint le Collectif maïs population de Sarrant pour l’aider à faire vivre la production de Maïs. La valeur du maïs population ne se limite pas à l’alimentation, elle est plurielle. Les utilisations du maïs sont multiples et avoir une production sur un large territoire est essentielle pour le maintien de la valeur et de la richesse du maïs.

Une association est en création en mai 2020, et vous pouvez déjà déguster ce maïs à l’épicerie du Kangourou ou au magasin Bio &Local L’Accent Local.

Envie de contribuer, de prendre par à l’aventure maïs population?

C’est ici via la page Hello Asso de l’association.

Actions réalisées avec le soutien financier de :